Chaque expérience de beauté rappelle un paradis perdu et nous restitue chaque fois la fraîcheur du premier matin du monde.

François Cheng

 

On dit que l’archipel malais compte plus de 17 000 îles. Certaines sont de simples confettis mais d’autres se révèlent immenses, volcaniques ou coralliennes, éparpillées dans des mers aux couleurs de jade et d’émeraude.

 

 

 

Source d’émerveillements toujours renouvelés, la forêt primaire y recouvre encore certaines îles et de chatoyants récifs coralliens y tapissent les fonds marins.

 

Vu dans cette posture, l'oiseau de paradis mérite vraiment son nom, et doit être classé comme l'un des plus beaux et des plus merveilleux des êtres vivants.

Alfred Russel Wallace

 

Sur terre, la vie demeure secrète et furtive. Trésor caché aux airs de paradis oublié, elle se livre comme à regret au détour de chemins forestiers en ne laissant qu’entrapercevoir des animaux aussi mythiques que les oiseaux de paradis.

 

La réalité dépassait les rapports les plus élogieux que j’avais jamais lus sur les merveilles des mers de corail. Il n’y a peut-être aucun endroit dans le monde plus riche en productions marines, coraux, coquillages et poissons...

Alfred Russel Wallace

 

En perpétuel mouvement, la fascinante vie sous-marine s’offre quant à elle sans retenue. Les êtres marins n’ont pas encore appris à craindre l’homme qui peut partager en toute intimité leur ondoyant ballet.

 

Au début la mer recouvrait la totalité du monde. Un jour une terre a surgi de la mer, des bambous ont commencé à pousser et des bambous ont émergé les premiers hommes.

Légende Menggarai

 

La diversité humaine n'est pas de reste : les multiples brassages humains et les diverses influences culturelles auxquelles ont été soumis ces petits territoires insulaires, ont fait de cet archipel une fantastique mosaïque ethnique et culturelle.

 

 

Complété par un magnifique Carnet de Voyage de la dessinatrice Stéphanie Ledoux, cet ouvrage veut témoigner de cette incroyable et fragile biodiversité  où «le plus apte à la survie» n’est pas forcément le plus fort comme on l’a longtemps cru: le plus singulier, le plus social, le plus discret ou le plus beau peut en effet s’imposer ! Chemin faisant sont identifiés certains dangers qui la menacent et esquissés les possibles remèdes.

 

 

À bord de bateaux traditionnels indonésiens, les deux expéditions emmenées par la Fondation Iris ont pu sillonner les lieux les plus préservés de la Papouasie occidentale et des Petites îles de la Sonde. Réunissant scientifiques, photographes, vidéaste et dessinatrices, ces expéditions se sont inscrites dans les pas d’Alfred Russel Wallace, célèbre naturaliste cofondateur de la théorie de l’évolution et auteur émerveillé de L’Archipel malais.

 

Membres de l'expédition

aux Petites îles de la Sonde

 

Agathe Haevermans (dessinatrice)

Christophe Gruault (vidéaste aérien)

Ethan  (écolier)

Françoise Brenckmann (biologiste)

Isabelle Bravo (rédactrice)

Jacques Bravo (photographe)

Jean-Marie Hullot (leader)

Jonathan Hullot (assistant cameraman)

Thomas Haevermans (botaniste)

 

Membres de l'expédition

en Papouasie occidentale

 

Christophe Gruault (vidéaste aérien)

Christophe Thébaud (biologiste)

Emilia d'Avack (biologiste)

Françoise Brenckmann (biologiste)

Jean-Marie Hullot (leader)

Jonathan Hullot (assistant cameraman)

Magnus Lundgren (photographe)

Staffan Widstrand (photographe)

Stéphanie Ledoux (dessinatrice)

 

 

Éditions Hozhoni

Parution : 11 octobre 2018

Format : 27x26 cm, 336 p

Prix TTC : 38 €

 

Les éventuels profits réalisés par la Fondation Iris en tant que coéditeur de ce livre seront intégralement reversés à des associations agissant contre la pollution des océans par les déchets plastiques.